Incendie OVH Strasbourg

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Zéro client Sowebio impacté

Toute notre confiance renou­ve­lée à OVH dans les dif­fi­cul­tés, au tra­vers de nos ser­veurs OVH sur Gra­ve­lines GRA2, Rou­baix RBX5 & RBX8 et… Stras­bourg SBG2. Zéro client impac­té grâce à notre clus­ter à haute dis­po­ni­bi­li­té Gene­six, déve­lop­pé par nos soins, et fon­dé sur les meilleurs sys­tèmes, logi­ciels et lan­gages libres.

Les faits au lendemain 

Hier mer­cre­di 10 Mars, peu après minuit, un feu est détec­té dans SBG2, le DC – Data­Centre – n°2 d’OVH à Stras­bourg. L’in­ter­ven­tion des pom­piers débute vers minuit et demi. Ils luttent avec suc­cès pour pré­ser­ver les SBG1 et SBG3 qui sont atte­nants. SBG1 est épar­gné aux deux tiers.

Vues par drone © SDIS 67

SBG3 est intact, ce qui est remar­quable compte tenu de la confi­gu­ra­tion des lieux. Bra­vo aux 115 pom­piers du SDIS 67 qui ont mis en œuvre 44 engins, un drone et le bateau pompe Fran­co-Alle­mand Euro­pa 1 pour cir­con­ve­nir ce sinistre com­plexe et sau­ver éga­le­ment SBG4 et le tout nou­veau SBG5, qui était en cours d’équipement.

Premières réactions

SBG1 et SBG4 redé­mar­re­raient lun­di pro­chain 14/3. SBG3 devrait redé­mar­rer aux alen­tours ven­dre­di 19/3, avec des tra­vaux impor­tants à suivre pen­dant quelques semaines (révi­sion géné­rale, dont les arri­vées 20 KV).

Sowe­bio pos­sède un ser­veur impor­tant de 16 To sur SBG3. Il est bien sûr non fonc­tion­nel puisque le site n’est plus ali­men­té. Les machines vir­tuelles héber­gées et les fonc­tions vitales asso­ciées étaient en Haute Dis­po­ni­bi­li­té, avec un lien pri­vé OVH à 2 Gbps par fibre optique vers nos ser­veurs sur GRA2 Gra­ve­lines et RBX5 et RBX8 Rou­baix, via le ges­tion­naire de clus­ter à haute dis­po­ni­bi­li­té Gene­six déve­lop­pé par Sowe­bio en HAC, un sous-ensemble Ada inter­pré­table et compilable.

15000 (!) ser­veurs devraient être réins­tal­lés dans les semaines qui viennent, grâce à la capa­ci­té de l’u­sine de pro­duc­tion de ser­veurs qui appar­tient en propre à OVH, sur la com­mune de Croix, dans la métro­pole lil­loise. Dans cette usine de près de 130 per­sonnes et de près de 15000 m², quatre lignes d’as­sem­blage robo­ti­sées peuvent pro­duire plus de 100000 ser­veurs par an, avec une capa­ci­té d’é­vo­lu­tion à près d’un demi mil­lion de ser­veurs par an.

Conclusion

Les incen­dies infor­ma­tiques sont d’une vio­lence inouïe. La pro­gres­sion est très rapide et la cha­leur déga­gée est phé­no­mé­nale, entraî­nant une pro­gres­sion expo­nen­tielle par com­bus­tion spon­ta­née des abords.

D’a­près le moni­to­ring, des ser­veurs fonc­tion­naient encore à 88° d’am­biance avant la cou­pure de la sur­veillance, ce qui démontre à nou­veau – mais hélas dans des cir­cons­tances dra­ma­tiques – la qua­li­té des ser­veurs OVH.

Une pen­sée à tous les SysAd­mins et les entre­prises affec­tées par cette catastrophe.

Tous nos encou­ra­ge­ments renou­ve­lés à Octave Kla­ba et à tous les col­la­bo­ra­teurs OVH qui sont sur le pont pour réta­blir au plus tôt les ser­vices. OVH va sur­mon­ter l’in­cen­die et conti­nuer à nous offrir l’ex­cel­lence de la French Tech.

D’ores et déjà bra­vo pour la réac­ti­vi­té et la com­mu­ni­ca­tion trans­pa­rente (une tra­di­tion de l’en­tre­prise). Sowe­bio sou­tient OVH à 200% !