Digitalisation au temps du confinement

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Digitalisation entreprise

Digitalisation de votre entreprise au temps du confinement

Com­ment  réus­sir votre déploie­ment web durant cette période inédite et digi­ta­li­ser votre acti­vi­té  ? L’an­ti­ci­pa­tion est la clé du succès.

Vous avez créé votre outil de pro­duc­tion, vous êtes à l’o­ri­gine de votre com­merce, votre entre­prise est bien essen­tielle à votre sur­vie éco­no­mique, tout autant qu’elle est appré­ciée par vos clients.

Vos clients veulent conti­nuer à tra­vailler avec vous. Offrez-leurs de nou­veaux canaux de dis­tri­bu­tion et repre­nez le contrôle de votre rela­tion client pour res­tau­rer votre chiffre d’affaire.

Qu’est-ce que la digitalisation ?

La digi­ta­li­sa­tion se tra­duit par un virage numé­rique de l’ensemble des stra­té­gies internes et externes de l’entreprise. La mise en place d’outils per­met de res­ter connec­té, de gagner du temps, de conti­nuer d’avoir une cohé­sion de groupe face aux difficultés.

Cette trans­for­ma­tion digi­tale découle de l’informatisation et notam­ment du déve­lop­pe­ment d’internet. Dans ce contexte par­ti­cu­lier, il faut être for­mé aux usages des outils… Nous abor­dons dans cet article, la ques­tion de la digi­ta­li­sa­tion des entre­prises et pour­quoi elle doit deve­nir l’une de vos prin­ci­pales préoccupations.

digitalisation société
Pho­to by Anna Shvets from Pexels

Quel est l’intérêt d’être présent sur le web ?

Déployer son activité en ligne

Les entre­prises déjà digi­ta­li­sées ont été sen­si­ble­ment moins impac­tées par le pre­mier confi­ne­ment que leurs consœurs. Les pro­fes­sion­nels ont res­sen­ti la néces­si­té d’être pré­sent sur le web : créa­tion de son site inter­net, ajout d’un module e‑commerce, mise en place d’une petite bou­tique en ligne sur Face­book ou Google… Pour ceux déjà mieux « ins­tal­lés » sur la toile, les enjeux sont dif­fé­rents. Ils ont pour objec­tif d’accroître leur visi­bi­li­té et de conti­nuer le déve­lop­pe­ment des ventes en ligne.

En 2020, seule­ment une TPE sur trois a un site inter­net. Aujourd’hui, grâce aux pro­fes­sion­nels du web, le numé­rique est à la por­tée de toutes les entre­prises. Tou­te­fois, il est uto­pique de croire que l’on peut y arri­ver sans une solide for­ma­tion web… En effet, la créa­tion d’un site web pro­fes­sion­nel et le réfé­ren­ce­ment de ce der­nier doivent res­pec­ter des règles pré­cises, nom­breuses et complexes.

Être la réponse des moteurs de recherches

Pour avoir de la visite, vous devez être visible et res­sor­tir dans les réponses Google et pour appa­raître dans les résul­tats de recherche, l’écri­ture SEO est indis­pen­sable. Le site est votre vitrine et pré­sente vos carac­té­ris­tiques propres, vos ser­vices et pro­duits, vos tarifs…

Faire connaître votre entreprise sur internet

Si vous êtes dans un uni­vers très concur­ren­tiel et si le tra­vail SEO n’est pas suf­fi­sam­ment opti­mi­sé, vous pou­vez opter pour des publi­ci­tés ciblées. Si les inves­tis­se­ments en matière de publi­ci­té ont ten­dance à chu­ter ces der­nières années, ce n’est pas le cas de la publi­ci­té digi­tale avec en tête le lea­der Google et sa régie publi­ci­taire Google Ads.

Mais quels sont les inté­rêts des publi­ci­tés inter­net ? Concrè­te­ment, elles vous per­mettent de vous faire connaître auprès d’une clien­tèle plus large et ain­si d’augmenter vos ventes. À vous ou à votre agence web de choi­sir quels cri­tères rete­nir pour votre com­mu­ni­ca­tion  : cri­tères démo­gra­phiques, géo­gra­phiques, com­por­te­men­taux… Le ROI (retour sur inves­tis­se­ment), n’a jamais été aus­si facile à cal­cu­ler et vous sau­rez rapi­de­ment si votre cam­pagne a été rentable.

Publicité en ligne 

En col­lec­tant les don­nées de vos visi­teurs, addi­tion­nées aux outils d’analyse, vous sau­rez exac­te­ment ce que vos clients attendent de vous et com­ment répondre à leurs attentes. Google Ads pro­pose un mode sim­pli­fié, vous per­met­tant de faire une cam­pagne en sui­vant les direc­tives Google, et un mode Expert, néces­si­tant une maî­trise beau­coup plus appro­fon­die de l’utilisation du ser­vice. Il serait hasar­deux pour un néo­phyte de pas­ser par le mode expert.

Pourquoi créer un site e‑commerce ?

La crois­sance de l’e‑commerce en France

La com­mande en ligne a fait ses débuts sur le mini­tel. Elle existe depuis presque 40 ans et s’est déve­lop­pée avec inter­net. En mars 2020, le confi­ne­ment a inten­si­fié le recours aux sites e‑commerce pour effec­tuer les achats.

Selon la Fevad  chiffre clé e‑commerce (fédé­ra­tion e‑commerce et vente à dis­tance) :

  • L’e‑commerce touche 41 mil­lions de Français

  • Il est fort de 200 000 bou­tiques en ligne

  • Son chiffre d’affaires est esti­mé à 115 mil­liards d’euros en 2020 alors qu’il s’élevait à 103,4 mil­liards d’euros en 2019, une aug­men­ta­tion de plus de 11,5 % !

 

Comportement d’achat de l’internaute

Cette crise sani­taire a chan­gé nos com­por­te­ments d’achat. Il semble que cette ten­dance ne soit pas juste ponc­tuelle. En effet, si ces com­mandes se sont ren­for­cées de mars à mai, elles ont conti­nué à s’accentuer durant la période de « déconfinement ».

Les achats en ligne vont peut-être se pour­suivre pour les fêtes de fin d’année.

  • 62% des Fran­çais comptent effec­tuer leurs achats de Noël sur le net.
  • 4 per­sonnes sur 10, âgées de 55 à 64 ans, déclarent qu’elles feront plus d’achat sur inter­net à l’avenir.

Créer votre plateforme d’e‑commerce

Est-il sage d’hésiter encore ? En com­plé­ment de vos ventes phy­siques, votre site d’e‑commerce vous per­met d « accroître votre visi­bi­li­té sur inter­net. Ain­si, il per­met de boos­ter vos ventes.  À contra­rio d’un com­merce phy­sique, votre site d’e‑commerce est acces­sible par­tout dans le monde, à toute heure du jour et de la nuit. Un vrai plus pour acqué­rir de nou­veaux clients, mais éga­le­ment pour pou­voir conti­nuer votre acti­vi­té dans des contextes de res­tric­tion de mou­ve­ments. À ce jour, nous devons tous anti­ci­per des situa­tions de nou­veaux confinements…

En moyenne, (dans un contexte connu, hors crise sani­taire…), un site d’e‑commerce per­met une aug­men­ta­tion du chiffre d’af­faires de 14%. (cf. Fevad).

 

Créer un site internet 

La créa­tion d’un site inter­net d’e‑commerce de qua­li­té n’est pas à la por­tée d’un ama­teur, même ani­mé de la meilleure volon­té. Cer­taines pla­te­formes vous laissent croire qu’il vous suf­fit de mettre en ligne des pho­tos et des textes pour atteindre vos objec­tifs.
La réa­li­sa­tion de sites web et e‑commerce est un métier. Nous sommes for­més aux tech­niques de cette acti­vi­té. L’expérience des col­la­bo­ra­teurs se cumule en dizaines d’années, cha­cun avec une exper­tise par­ti­cu­lière en mar­ke­ting digi­tal, desi­gn, codage, rédac­tion­nel SEO, news­let­ters et infra­struc­ture des serveurs….

L’importance de la présence sur les réseaux sociaux

L’essor des réseaux sociaux en période de confinement.

Pour accroître la visi­bi­li­té de votre vitrine en ligne, être pré­sent sur les réseaux sociaux est une des stra­té­gies de com­mu­ni­ca­tion à favoriser.

D’après les der­nières études de « We Are Social » et « Hoot­suite », le nombre d’utilisateurs des réseaux aurait atteint :

  • 3,96 mil­liards début juillet 2020
  • soit 51,43 % de la popu­la­tion mon­diale (7,7 mil­liards d’habitants au 1er jan­vier 2020).

Sans grande sur­prise, les mesures de confi­ne­ment aug­men­te­raient l’utilisation des médias sociaux puisque plus d’un mil­lion d’utilisateurs ont com­men­cé à s’y rendre pour la pre­mière fois, chaque jour, durant les 12 der­niers mois.

Dans un contexte de « pan­dé­mie » ou de pro­blé­ma­tiques mon­diales et d’une limi­ta­tion de liber­té de dépla­ce­ment, les inter­nautes res­sentent de plus en plus le besoin de se connec­ter et d’échanger sur les pla­te­formes. Votre marque doit être visible dans les nou­velles ave­nues vir­tuelles …En fonc­tion de votre sec­teur d’activité, vous retien­drez Lin­ke­din, Face­book, Twit­ter, Ins­ta­gram, ou pour­quoi pas Tik-Tok ?

Présence de votre entreprise sur les réseaux sociaux 

Grande gagnante de 2020, la publi­ci­té en ligne sur les réseaux sociaux. En effet, elle est en hausse de 9,8% ! De la même façon que pour les sites internet, la publi­ci­té ciblée sur les médias sociaux vous aide­ra à élar­gir votre clientèle.

La publi­ci­té sur les réseaux est plus pré­cise et les for­mats publi­ci­taires pro­po­sés sont plus variés : textes, de pho­tos, de vidéos, sondage…Vous pou­vez pro­mou­voir votre marque, pré­sen­ter les avan­tages de vos ser­vices ou les bien­faits de vos pro­duits et diri­ger votre pros­pect vers votre site internet.

 

Rôle des réseaux sociaux ? 

Le rôle des réseaux sociaux n’est plus seule­ment « com­mu­nau­taire ». Ils peuvent être éga­le­ment vec­teurs d’achat. Depuis quelques années, Face­book, Twit­ter & Ins­ta­gram ont inté­gré des onglets “Bou­tique” à leurs pla­te­formes. Les pro­duits appa­raissent sur une publi­ca­tion et il suf­fit de cli­quer des­sus pour pas­ser com­mande direc­te­ment sur la pla­te­forme ou pour être redi­ri­gé vers le site inter­net de la marque. Même si le canal des réseaux sociaux n’est pas le pre­mier canal d’achat, vous devriez le consi­dé­rer. C’est un outil qui doit prendre de l’ampleur dans les années à venir.

Comment financer votre stratégie digitale ?

Vous n’avez pas la notion des coûts d’une stra­té­gie digi­tale per­for­mante ?
L’É­tat pré­voit d’investir près de 2,3 mil­liards d’euros et a mis en place « France Num », pro­po­sant dif­fé­rentes aides pour accom­pa­gner la tran­si­tion numé­rique des PME.

Grâce à cette ini­tia­tive gou­ver­ne­men­tale vous pou­vez béné­fi­cier de conseils de pro­fes­sion­nels, de res­sources, et des aides au finan­ce­ment pour votre pro­jet. Le pro­gramme est construit avec « Régions de France », les accom­pa­gne­ments varient donc en fonc­tion de votre région.

Vous pou­vez retrou­ver toutes les infor­ma­tions dont vous avez besoin et dont l’objectif est de ren­for­cer les star­tups fran­çaises (la fameuse star­tup Nation !) dans une crise que ne tra­versent pas les GAFAM (Google, Ama­zon, Face­book, Apple, Microsoft).

Vague de soutien aux commerçants locaux

Com­mer­çants, arti­sans, indé­pen­dants, impo­sez-vous face aux géants du web. Le local a le vent en poupe et les inci­ta­tions à sou­te­nir les petits com­merces se font de plus en plus nom­breuses sur les réseaux sociaux ou encore sur des pla­te­formes spécialisées.

Sachez que près de 75% des consom­ma­teurs font des recherches sur des infor­ma­tions locales (maga­sins, locaux, évé­ne­ments) et 18% de ces recherches conduisent à un achat.

Dans cette logique, nous pré­co­ni­sons l’utilisation de la vitrine Google My Busi­ness, outil indis­pen­sable pour opti­mi­ser votre réfé­ren­ce­ment local.

Quelles aides pour les commerces de proximité voulant créer un site e‑commerce ?

Afin d’accompagner au mieux les entre­prises, un sou­tien finan­cier est donc pro­po­sé dès jan­vier 2021.

Un chèque numé­rique de 500 €, des­ti­né à finan­cer l’acquisition d’outils numé­riques de vente à dis­tance, pour tous les com­merces fer­més en rai­son de la crise sani­taire, ain­si qu’aux pro­fes­sion­nels de la res­tau­ra­tion et de l’hôtellerie.

Digitalisation : Soutien aux communes

20.000 € par com­mune pour accom­pa­gner les col­lec­ti­vi­tés locales qui sou­haitent déve­lop­per des pla­te­formes ou un site inter­net d’e‑commerce.

Digitalisation société

Les initiatives des plateformes numériques

Face­book pro­pose l’initiative #Sou­te­nons­NosT­PEPME. Récem­ment pré­sen­tée conjoin­te­ment avec la CMPE (Confé­dé­ra­tion des Petites et Moyennes Entre­prises) Face­book va pro­chai­ne­ment lan­cer des outils pour aider à la digi­ta­li­sa­tion des petits com­merces en France.

Afin d’aider plus de 2 mil­lions d’entrepreneurs à appré­hen­der les nou­veaux outils numé­riques, 25  for­ma­tions gra­tuites de 30 minutes auront lieu pen­dant une semaine. Ce pro­gramme sera dis­po­nible sur Face­book et sur le site de la CPME.

Propriété du nom de domaine 

Tou­te­fois, il est impor­tant de prendre conscience qu’avoir son propre site web et être pro­prié­taire de son nom de domaine est syno­nyme de liber­té.

En effet, com­mer­cia­li­ser ses pro­duits ou ser­vices, exclu­si­ve­ment via les pla­te­formes des réseaux sociaux, a ses limites et ses dan­gers. Nous savons que les réseaux sociaux peuvent cen­su­rer et inter­dire des pro­duits en fonc­tion de cer­taines direc­tives, ou chan­ger, à tout moment, leurs condi­tions géné­rales d’utilisation.

En aucun cas, il ne faut se conten­ter de ces solu­tions com­plé­men­taires, dont vous n’êtes pas pro­prié­taire. Vous êtes les diri­geants de vos entre­prises ; vous devez maî­tri­ser la pro­prié­té de votre canal de dis­tri­bu­tion web.

Passez au numérique

La visi­bi­li­té sur le web est main­te­nant un des enjeux les plus impor­tants pour la pros­pé­ri­té de votre entre­prise. Vous l’avez bien com­pris : tout se joue à pré­sent sur la toile. Site inter­net, réseaux sociaux, pla­te­forme d’e‑commerce. N’attendez plus, lan­cez-vous en contac­tant un pro­fes­sion­nel du web et concen­trez-vous sur votre métier.

Lola Plançon

Marketing digital

Logo Sowebio